Jeudi 16 juillet 2009 4 16 /07 /Juil /2009 15:06
Coucou mes chers blogonautes!

Voilà un petit bout de temps que je n'ai pas pu poster ici un billet à votre attention. Mais cela va changer ! Car Le  roman de Marjolaine est en train de prendre un second envol avec beaucoup beaucoup beaucoup de nouveautés à venir d'ici la rentrée...

Et tout d'abord, histoire de vous mettre en appétit, sachez que votre écriveronne préférée (heu... moi !) est en train de devenir une scénarionne... Oui, parce que tout comme c'est en bûchant que l'on devient bûcheron, c'est en scénarisant son premier roman que l'on devient scénarionne... Et croyez-moi, ce n'est pas une mince affaire ! Tout d'abord, je n'avais qu'une vague, mais alors trèèèès vague idée de comment se présentait un scénario. Heureusement, un logiciel du nom de CeltX m'a sauvée de la galère dans laquelle je pagayais sans avancer. Avis à tous les scénaristes en herbe et à tous les curieux : ce logiciel, disponible sous PC et MAC,gratuitement, est vraiment génial ! Et puis je suis aussi en train de me documenter sérieusement sur la construction réglementaire de scenari et je vous donnerai sans doute bientôt une bibliographie de livres qui m'ont plu à ce sujet...

Alors je ne résiste pas à vous mettre le premier jet, le brouillon somme toute, de la première scène du peut-être futur film tiré de mon roman.

A très vite pour de nouvelles news, encore plus délirantes (c'est peu dire !)
Karine




INTERIEUR NUIT - CHEZ MARJOLAINE

MARJOLAINE ET TANTE JUDITH. Marjolaine a été interrompue dans son travail d'écrivain par le coup de téléphone de sa Tante. Le ton est monté, la scène s'ouvre sur une petite dispute familiale.

MARJOLAINE

(Se lève d'un bond de sa chaise de bureau)

Ah non, tata ! Tu ne vas pas remettre ça sur le tapis !

TANTE JUDITH

Ne m'agresse pas ainsi, je voulais juste que tu sortes t'amuser un peu...

MARJOLAINE

(confuse)

Excuse-moi... C'est juste que je suis un peu fatiguée en ce moment...

TANTE JUDITH

Oui, je sais que ton boulot d'infirmière est pesant. Moi quand je rentrais d'une garde au CHU je n'avais qu'une envie : dormir ! Mais ce n'est pas une raison pour rester cloitrer chez toi tous les samedis soirs !

MARJOLAINE

(caresse son manuscrit en cours d'écriture)

Tu sais que je n'ai pas du tout envie d'y aller, tata... Et puis j'ai du boulot ici...

TANTE JUDITH

A ton âge, tu ne peux pas rester enfermée chez toi avec ton fichu bouquin !

MARJOLAINE

Je m'amuse beaucoup plus avec mon "fichu bouquin" qu'avec les ex-enquiquineurs du lycée ! Et puis de toutes façons je n'ai rien à me mettre et je n'achèterai rien en leur honneur !

TANTE JUDITH

(voix suppliante)

Fais-moi plaisir, je t'en prie ma chérie... Juste pour cette fois : va à la fête de ta promo...

MARJOLAINE

Non, tata s'il te plaît je...

TANTE JUDITH

Tu sais, je me suis promis de veiller sur toi depuis que mon frère et ta mère... Enfin, depuis qu'ils nous ont quittés. Et je voudrais tellement te savoir heureuse. S'il pouvait y avoir un homme pour veiller sur toi quand je ne serai plus là...

MARJOLAINE

(se mord les lèvres)

Ok tata. J'irai samedi à cette idiote de fête.

TANTE JUDITH

(voix guillerette)

C'est super ma chérie ! Oh vivement dimanche pour que tu me racontes tout cela !! Je t'embrasse très fort !

MARJOLAINE

Moi aussi tata.

MARJOLAINE raccroche le téléphone, un peu triste. Elle attrape une poignée de feuilles dactylographiée.

MARJOLAINE

(S'adressant à son manuscrit)

Je n'ai pas besoin d'un homme dans ma vie pour être heureuse. Je voudrais juste qu'on me laisse un peu de temps pour finir de t'écrire.
Par K.Rine - Publié dans : Je suis écriveronne - Communauté : Passion: l'écriture
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés